top of page
  • Photo du rédacteurCharles Jombart

PORTRAIT - Marie Shepers, la travailleuse

Dernière mise à jour : 23 sept. 2020

Marie Shepers a fêtée ses 30 ans il y a une semaine. C'est l'occasion de revenir sur le parcours de notre milieu défensive, entre ses longues années à Hénin-Beaumont, un passage en Belgique et son arrivée au Arras FCF, désormais devenu RC Lens Féminin.


Premières gammes


Originaire de la métropole lilloise, Marie Shepers a débuté le football du côté de l'US Phalempin où elle passera sept années (1998-2005). Elle part ensuite pour le FC Templemars Vendeville, qui n'est autre que l'ancêtre de la section féminine du LOSC, où l'on prend la mesure de son potentiel. C'est d'ailleurs à l'issue de sa seule saison là-bas que le FCF Hénin-Beaumont, alors club féminin phare de la région, l'enrôle : le début d'une belle histoire.


Les années Hénin


Arrivée au FCF Hénin-Beaumont en 2006, Marie Schepers s’est rapidement imposée comme une joueuse essentielle de l’effectif héninois. Elle est régulièrement convoquée avec l'équipe séniore, qui évolue en D1, dès sa première saison alors qu'elle n'a que 16 ans (14 matchs joués dont 6 comme titulaire). Elle finira par devenir le pilier et surtout la capitaine de cette équipe, totalisant 177 matchs D1 et D2 confondues sur dix saison.


En parallèle, elle occupe un poste d'éducatrice auprès des jeunes du club et devient même responsable de l'école de foot. Marie Shepers est une travailleuse acharnée et estimait à l'époque : "Finalement, entre le travail, les entraînements et les matches, je passe 80 % de mon temps au club et sur les terrains." (Voir l'article très intéressant de Foot d'Elles sur son rôle à l'époque à lire ici.)

La belle histoire va malheureusement connaître une fin inattendue. Á l'entame d'une seconde saison consécutive en D2 et après le départ du président, les relations entre Marie Shepers et le FCF Hénin-Beaumont ne sont plus au beau fixe. La capitaine n'est pas en accord avec certaines orientations du club et, après des résultats catastrophiques en début de saison, elle choisit de ne plus jouer pour l'équipe héninoise.

Après dix ans passés au FCF Hénin-Beaumont, il était temps pour pour Marie Shepers d'écrire une nouvelle page et la battante milieu défensive allait vite rebondir.


La parenthèse gantoise


Ne pouvant rejoindre une autre formation de D2 en cours de saison et souhaitant rester proche de la région, une proposition allait allier ces deux contraintes, à savoir celle du club belge de La Gantoise qui avait rapidement besoin d'une milieu d'expérience. Marie Shepers passera 6 mois en D1 belge où elle pourra notamment se frotter à Anderlecht ou le Standard.


Les Bleues, autrement


Avant d'évoquer Arras, l'autre belle histoire de sa carrière en club, il faut revenir sur sa carrière internationale atypique. Si Marie Shepers n'a pu aller plus loin que l'équipe de France Espoirs où elle compte une sélection, elle a représenté fièrement son drapeau avec l'équipe de France militaire ; à son palmarès, une finale des jeux militaires en 2015 et la consécration l'année suivante avec la Coupe du Monde militaire remportée face au Brésil (2-1). Ci-dessous une vidéo où elle évoque son engagement.


Arras, la nouvelle page


Été 2016. Après son sacre obtenu quelques semaines plus tôt, Marie Shepers débarque à Arras sous les ordres de Daniel Krawczyck. Arras FCF entame une seconde saison à l'échelon inférieur dans une D2F fraîchement réformée et se fixe le maintien comme objectif raisonnable. Le club arrageois n'en réalise pas moins un recrutement intéressant et Marie Shepers en est l'exemple. Licenciée de ses fonctions d'éducatrice à Hénin-Beaumont, elle retrouve par la même occasion un poste au Arras FCF, notamment en charge de la catégorie U15 qui a la particularité d'évoluer face à des garçons en championnat. Ci-dessous un long reportage datant de 2017 sur sa catégorie.


La milieu défensive compte 52 matchs de D2 sous les couleurs d'Arras et désormais 2 sous la nouvelle appellation de RC Lens Féminin.

Sur les rails depuis 2 ans, le transfert des droits est effectif depuis juillet et Marie Shepers participe pleinement à la structuration de la désormais section féminine du RC Lens. Elle occupe en effet le poste de coordinatrice administrative et fait partie du staff de Sarah M'Barek pour la préparation physique de ses coéquipières, une triple casquette qui n'effraye pas la numéro 8 lensoise. Elle déclarait pendant la préparation : "Il faut faire la transition entre Arras et Lens donc il y a beaucoup de boulot. On travaille dans de bonnes conditions. Les gens à Lens font tout pour nous aider. C'est un ou deux gros mois à passer entre la préparation et l'administratif.". Et ce n'est pas tout puisqu'elle passe aussi les diplômes de préparation physique et d'analyse vidéo.

On imagine déjà une autre carrière pour Marie Shepers après les terrains. Réponse dans quelques années !

753 vues
bottom of page